Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le mercredi 20 octobre 2021 à 17:30:00
Quelle eau pour nous demain ?

Partager cet article

Repost0
Publié le samedi 2 octobre 2021 à 20:00:00
Vingt ans après l'explosion de l'usine AZF de Toulouse

L'explosion de l’usine AZF de Toulouse est un accident industriel survenu le 21 septembre 2001 à Toulouse. Dans l’usine de production d’engrais azotés située en zone urbanisée, un stock de 300 à 400 tonnes de nitrate d'ammonium explose à 10 h 17, entraînant la mort de trente-et-une personnes, faisant deux mille cinq cents blessés et de lourds dégâts matériels.

Vingt ans après, qu’en est-il du risque industriel ? : https://www.youtube.com/watch?v=Jz2UQennmRM

Partager cet article

Repost0
Publié le mercredi 29 septembre 2021 à 15:00:00
L'Appel du Rhône : communiqué de l'Association Vivre

Bonjour,

L’association Vivre  a été particulièrement séduite par une initiative très innovante en matière de protection de notre environnement baptisée lʹAppel du Rhône.

Lancée officiellement le 18 septembre 2020, il s’agit d’une mobilisation citoyenne, populaire et transnationale pour la reconnaissance d'une personnalité juridique du Rhône, de son glacier en Suisse à son delta en France, comme cela est déjà en cours pour la Loire.

Pour connaître les raisons d'agir, à savoir donner les moyens au fleuve de défendre son intégrité et protéger les conditions d'existence des générations futures, pour faire connaître cette belle initiative présentée au festival "Agir pour le vivant"  à Arles en août dernier, ainsi qu’au Congrès mondial de la nature (UICN) à Marseille au début de ce mois, nous accueillerons l’un de ses initiateurs, Frédéric PITAVAL, directeur de l’association ID-eau, pour une conférence publique de présentation https://www.id-eau.org/qui-sommes-nous

Pour donner davantage de saveur et de sens à cet évènement, la conférence aura lieu face au Rhône, à Andancette (26140),  le long de la ViaRhôna.

Rendez-vous donc, le samedi 16 octobre 2021, à 15 heures, au Clos Nougier à Andancette (N 45.241908° - E 4.802833°).

Si le projet vous intéresse, vous avez la possibilité dès à présent de signer l’appel en ligne : https://www.appeldurhone.org/je-signe.

Participation citoyenne - accès mobilités douces (par la ViaRhôna) – prévoir son siège individuel – stationnement possible à proximité sur le parking municipal, derrière la mairie - repli possible à l’abri.

Nous comptons sur vous pour relayer l’information.

Au plaisir de vous retrouver.

L’équipe de Vivre.

Partager cet article

Repost0
Publié le jeudi 1 juillet 2021 à 08:00:00
Relocalisation de la production de paracétamol à Roussillon

Le sous-traitant pharmaceutique Segens va implanter une nouvelle usine pour la production de paracétamol en 2023 à Roussillon (Isère). Cette unité aura une capacité de 10 000 tonnes par an et sa production sera absorbée par les groupes pharmaceutiques Sanofi (marque Doliprane) et Upsa (marque Efferalgan, Dafalgan) qui jusqu’ici se contentaient de conditionner en France le principe actif de ce médicament importé d’Asie. Leader mondial de l’aspirine, Seqens est aussi un important fabricant de paracétamol avec deux usines en Chine. Le groupe souligne que sa future usine sera cinq à dix fois moins polluante que les usines existantes de paracétamol. Cette nouvelle unité de production devrait employer une trentaine de personnes.

Basée à Écully, en banlieue lyonnaise, l’entreprise réalise plus d’un milliard d’euros de ventes et emploie quelque 3 200 personnes.

Qu’est-ce que le paracétamol :

Le paracétamol est un médicament parmi les plus consommés dans le monde. C’est un analgésique et un antipyrétique particulièrement bien toléré et possédant peu d’effets secondaires. Il est, par exemple, un des rares médicaments autorisés pour les femmes enceintes ou chez les enfants en bas âge. De ce fait la production actuelle mondiale de paracétamol est très importante : près de 150 000 t/an avec une progression annuelle de 2 à 3 %. La simplicité de sa formule en fait une molécule aisément synthétisable. Du fait de cette simplicité, le prix de vente aux laboratoires pharmaceutiques s’établit ainsi à environ 3 €/kg. Essentiellement produit en Asie (en Chine et en Inde) et un peu aux États-Unis, le paracétamol n’est plus synthétisé en Europe depuis l’arrêt, en 2008, de l’usine de Roussillon (Rhodia). En France, le paracétamol est présent dans 124 médicaments autorisés par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM, anciennement AFSSAPS). Plus d’un tiers de ces médicaments (48) contient du paracétamol seul, et pour près de deux tiers (76) il est utilisé en association avec d’autres molécules. D’après l’ANSM, la consommation de paracétamol représente à elle seule 10 % des boîtes de médicaments vendues en officines, avec le Doliprane, l’Efferalgan et le Dafalgan qui occupent les trois premières places des ventes en quantité. Le paracétamol occupe également la première place des médicaments vendus en valeur, mais avec seulement 2 % de part de marché. Cela est dû à son faible coût de commercialisation : de l'ordre de 2 € la boîte de 8 g de paracétamol.

Partager cet article

Repost0
Publié le jeudi 17 juin 2021 à 09:30:00
Appréciation de l'Autorité de Sûreté Nucléaire pour l'année 2020 concernant la centrale nucléaire de Saint-Alban/Saint-Maurice (Isère)

Nous vous communiquons, ci-dessous, l’appréciation de l'Autorité de Sûreté Nucléaire pour l’année 2020 concernant la centrale nucléaire de Saint-Alban-du-Rhône/Saint-Maurice-L’Exil.

 

"L’ASN considère que les performances de la centrale nucléaire de Saint‑Alban en matière de sûreté nucléaire, de radioprotection et de protection de l’environnement se distinguent favorablement par rapport à l’appréciation générale des performances portée sur les centrales nucléaires d’EDF. L’incidence de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid 19 a été maîtrisée de manière satisfaisante par la centrale nucléaire, particulièrement en ce qui concerne la surveillance et l’exploitation des installations, le maintien de l’organisation de crise et la gestion des déchets.

En matière de sûreté nucléaire, l’ASN relève que la centrale nucléaire de Saint Alban maintient en 2020 ses bonnes performances, qui se situent au delà de l’appréciation générale des performances que l’ASN porte sur les centrales nucléaires d’EDF. Pour autant, elle a relevé que certains événements montrent que le respect des spécifications techniques d’exploitation doit être renforcé.

En matière de maintenance, seul l’arrêt du réacteur 1 pour visite partielle et rechargement en combustible était programmé, et l’ASN considère qu’EDF a globalement maîtrisé la réalisation des activités prévues. Lors de cet arrêt, EDF a finalisé l’intégration des modifications liées à la troisième visite décennale du réacteur. Les groupes électrogènes à moteur diesel d’ultime secours (DUS) ont également été mis en service dans le respect des échéances fixées par l’ASN.

En matière de radioprotection des travailleurs, l’ASN considère que les résultats opérationnels ont été satisfaisants. Si la disponibilité du matériel de radioprotection et le suivi des sas d’accès aux chantiers à risque de contamination ont progressé, l’ASN a constaté que la qualité des évaluations dosimétriques prévisionnelles des agents EDF doit être améliorée. Enfin, l’ASN attend l’amélioration du respect des règles d’accès aux chantiers et au port des équipements de protection requis.

En matière de protection de l’environnement, l’ASN considère que les performances de la centrale nucléaire de Saint‑Alban se distinguent favorablement par rapport à l’appréciation générale portée sur les centrales nucléaires d’EDF et sont stables par rapport aux années précédentes. L’organisation définie et mise en œuvre par EDF afin de respecter les exigences réglementaires en matière de surveillance des rejets et de l’environnement apparaît satisfaisante.

Les résultats en matière d’hygiène et de sécurité au travail sont également satisfaisants. L’ASN relève notamment qu’aucun accident grave n’a eu lieu lors de la visite partielle du réacteur 1. Toutefois, l’ASN constate une accidentologie assez importante au cours de cet arrêt. Sur le plan de la protection des travailleurs au regard de la crise sanitaire, l’ASN a constaté que le site avait mis en place, dès le mois de mars 2020, des mesures de protection adaptées qui ont évolué au fur et à mesure de l’avancée des connaissances."

Partager cet article

Repost0

Presentation

  • : Sauvons Notre Futur
  • Sauvons Notre Futur
  • : Association pour la protection de l'environnement créée à Sablons (Isère) en septembre 2005. Association régie par la loi du 1er juillet 1901. N° 0383002846.
  • Contact

BIENVENUE ET BONNE VISITE ...

Si vous visitez ce blog pour la première fois, nous vous recommandons de cliquer sur "Bienvenue sur notre blog"

Rechercher Sur Ce Blog

VISITEURS DEPUIS LE 25/02/2010

LES CHRONIQUES DU PRESIDENT

Les Articles Par Categories

ADHERER A SAUVONS NOTRE FUTUR

SONDAGES

Pas de sondage en cours.