Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le mercredi 17 novembre 2010 à 09:33:00

Nous voulons obtenir une audience auprès du ministre de l’écologie concernant GDE (Guy Dauphin environnement)

  Réunion du lundi 15 novembre 2010 à l'Hôtel de Ville de Roussillon (Isère)Réunion du 15 novembre 2010 à Roussillon

Nous, Michèle Rivasi, députée européenne, Daniel Rigaud, conseiller général de l’Isère, les élus des communes de Roussillon, le Péage-de-Roussillon, Salaise-sur-Sanne, Sablons, les représentants des associations Vivre et Sauvons notre Futur, réunis ce lundi 15 novembre à l’Hôtel de Ville de Roussillon déplorons que les services de l’Etat par les arrêtés préfectoraux du 29 juin 2007 et du 22 septembre 2009 autorisent la société GDE (Guy Dauphin Environnement) à broyer à Salaise-sur-Sanne (Isère) des véhicules hors d’usage (VHU) dans des conditions pouvant mettre en danger la santé des populations riveraines et non respectueuses de notre environnement. En effet, ces arrêtés permettent à GDE d’émettre des rejets toxiques et cancérigènes qui n’étaient pas prévus lors de son installation.

Cette situation ne saurait perdurer. C’est pourquoi, faute d’avoir été reçus par Jean-Louis Borloo, nous demandons solennellement à rencontrer rapidement Nathalie Kosciusko-Morizet, nouvelle ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement. Nous étudions parallèlement toutes les actions à même d’obtenir des autorités préfectorales un respect des engagements initiaux et des autorités gouvernementales une révision positive de la réglementation actuelle.

Signataires :

  • Michèle Rivasi, députée européenne,
  • Daniel Rigaud, conseiller général de l’Isère,
  • Marcel Berthouard, maire de Roussillon,
  • Christine Masson, maire du Péage-de-Roussillon,
  • Roberte Di Bin, maire de Sablons,
  • Gérard Perrotin, adjoint au maire de Salaise-sur-Sanne,
  • Christiane Mouchiroud, conseillère municipale déléguée à l’environnement de Salaise-sur-Sanne,
  • Jean-Yves Mouchel, conseiller municipal délégué à l’environnement du Péage-de-Roussillon,
  • Jean Pertuis, association «Vivre»,
  • Damien Raillon, association «Vivre »,
  • Jean-Claude Girardin, association « Sauvons notre futur »,
  • Michel Étienne, association « Sauvons notre futur ».

Excusé :

  • Francis Charvet, président de la Communauté de communes du pays roussillonnais, maire de Saint-Maurice-l’Exil.

Partager cet article

Publié le jeudi 11 mars 2010 à 23:03:00

Novapex démarre sa nouvelle unité de production d'alcool isopropylique (isopropanol, propan-2-ol, 2-propanol ou IPA) sur la plate-forme chimique de Roussillon (Isère).

Pour lire l'article du Réveil paru dans l'édition du 11/03/2010 Cliquez

Pour en savoir plus sur l'alcool isopropylique et consulter la fiche toxicologique FT 66 éditée par l'Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) Cliquez

Partager cet article

Publié le mardi 2 mars 2010 à 11:24:00

Suite à notre Assemblée Générale ordinaire du vendredi 26 février 2010, le Dauphiné Llibéré a publié un compte-rendu de cette réunion. A noter qu'une coquille s'est glissée dans l'article : le nom exact de l'Association est "Sauvons Notre Futur".

Pour lire l'article du Dauphiné Libéré Cliquez

Partager cet article

Publié le dimanche 28 février 2010 à 22:00:00

Le Dauphiné Libéré a publié, dans son édition 26C du 27/02/2010, un article concernant le stockage d'une cargaison de carbure de calcium sur la plate-forme chimique de Roussillon. Cet article est intitulé "Air liquide : alors que la grève continue ce week-end, polémique autour d'un stockage".

Quelques informations sur le carbure de calcium (CaC2)

Phrase de risques du carbure de calcium (CaC2) :

R15 = Au contact de l'eau dégage des gaz extrêmement inflammables

Conseils de sécurité concernant le carbure ce calcium (CaC2) :

S2 = Conserver hors de la portée des enfants

S8 = Conserver le récipient à l'abri de l'humidité

S43 = En cas d'incendie, utiliser ... (moyens d'extinction à préciser par le fabricant). Si l'eau augmente les risques, ajouter "Ne jamais utiliser d'eau")

 

Le carbure de calcium (CaC2) réagit au contact de l'eau (H2O) pour produire de l'acétylène (C2H2) et de l'hydroxyde ce calcium (Ca(OH)2). Cette réaction est très exothermique (exothermique = réaction qui produit de la chaleur).

 

 CaC2 + 2 H2O à C2H2 + Ca(OH)2 + chaleur

  

En se basant sur cette équation, en théorie, un kg de carbure de calcium demande 0.562 kg d'eau pour se transformer en 349 litres d'acétylène et 1,156 kg d'hydroxyde de calcium (chaux éteinte). La réaction s'accompagne du dégagement d'une quantité de chaleur égale à 485 kcal (ou 2028 kJ).

L'acétylène (C2H2) est un gaz très inflammable.  Au 19ième siècle, on le brûlait dans les "lampes à acétylène" pour l'éclairage des maisons et des tunnels dans les mines. Hydrocarbure gazeux, il est incolore, a une odeur d'ail prononcée, est instable, hautement combustible et produit une flamme très chaude (plus de 3000 °C) en présence d'oxygène.

Pour consulter la « Fiche Internationale de Sécurité Chimique » du carbure de calcium Cliquez

 

Partager cet article

Presentation

  • : Sauvons Notre Futur
  • Sauvons Notre Futur
  • : Association pour la protection de l'environnement créée à Sablons (Isère) en septembre 2005. Association régie par la loi du 1er juillet 1901. N° 0383002846.
  • Contact

BIENVENUE ET BONNE VISITE ...

Si vous visitez ce blog pour la première fois, nous vous recommandons de cliquer sur "Bienvenue sur notre blog"

Rechercher Sur Ce Blog

VISITEURS DEPUIS LE 25/02/2010

LES CHRONIQUES DU PRESIDENT

Les Articles Par Categories

ADHERER A SAUVONS NOTRE FUTUR

SONDAGES

Pas de sondage en cours.