Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le dimanche 30 juin 2019 à 07:00:00
Rapport sur l'état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2018

L’Autorité de sûreté nucléaire présente son « Rapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2018 ».

Pour le consulter (386 pages) : http://rapport-annuel2018.asn.fr

En page 29 de ce rapport, on trouve l’appréciation concernant la centrale nucléaire de Saint-Alban/Saint Maurice en 2018 :

"La centrale nucléaire de Saint Alban/Saint Maurice, exploitée par EDF dans le département de l’Isère, sur le territoire des communes de SaintAlbanduRhône et de SaintMauricel’Exil à 40 km au sud de Lyon, est constituée de deux réacteurs à eau sous pression d’une puissance de 1 300 MWe chacun, mis en service en 1986 et 1987. Le réacteur 1 constitue l’INB 119, le réacteur 2 l’INB 120. L’ASN considère que les performances de la centrale nucléaire de SaintAlban/SaintMaurice en matière de radioprotection se distinguent positivement de l’appréciation générale des performances portée sur EDF. En matière de sûreté nucléaire et de protection de l’environnement, les performances rejoignent quant à elles l’appréciation générale des performances portée sur EDF. En matière de sûreté nucléaire, l’ASN relève que la centrale nucléaire de SaintAlban/SaintMaurice présente des résultats satisfaisants en 2018. L’ASN note en particulier que les actions de vigilance dans le domaine de la lutte contre les départs de feu ont porté leurs fruits en 2018 et qu’EDF a correctement géré les arrêts réguliers des réacteurs 1 et 2, confrontés respectivement à un aléa technique sur les grappes de commande et à des contraintes liées à l’échauffement du Rhône. L’ASN constate cependant qu’EDF doit progresser dans le domaine des mises en configuration de circuit. En matière de maintenance, la troisième visite décennale du réacteur 2 s’est globalement bien déroulée, notamment du point de vue de l’intégration des modifications. En matière de protection de l’environnement, l’organisation définie et mise en œuvre par EDF afin de respecter les exigences réglementaires en matière de surveillance des rejets et de l’environnement apparaît comme globalement satisfaisante. Le site a progressé dans le domaine de la gestion des déchets. En matière de radioprotection, l’ASN note que les résultats opérationnels ont été satisfaisants. Cette appréciation a été confortée lors de la campagne d’inspections renforcées sur le thème de la radioprotection menée en 2018 en région RhôneAlpes."

 

Partager cet article

Publié le mardi 18 juin 2019 à 16:15:01
Pétition pour un moratoire sur le projet Inspira - Communes de Salaise-sur-Sanne et Sablons (Isère)

Pour signer cette pétition sur MesOpinions.com : Cliquez ici

 

N'hésitez pas à la partager...

 

Texte de la pétition :

 

INSPIRA est un projet d'extension de la zone industrialo-portuaire de Roussillon-Salaise, dans la continuité de la plate-forme chimique de Roussillon (occupée, entre autres, par une dizaine d'entreprises classées Seveso Seuil Haut).

Le Collectif INSPIRA (Associations et particuliers) exige l'arrêt du processus de mise en place du projet, la reprise complète du dossier et la redéfinition, avec une réelle participation citoyenne, de son périmètre et de sa vocation.

 

POUR QUELLES RAISONS ?

 

  • Près de 200 ha de terres agricoles fertiles sont sacrifiées.
  • Le site est susceptible d'être menacé par une éventuelle crue exceptionnelle de la rivière Sanne.
  • La région est déjà parmi les plus polluées de France (particules fines et ozone en particulier). Le projet ne pourra en l'état qu'aggraver le problème.
  • Bien que le projet mette en avant la multi-modalité du site (canal et chemin de fer), il s'avère que le grand gagnant est le transport routier. Les voies d'accès sont déjà saturées et non adaptées à un surcroît de circulation routière (Autoroute A7, N7, D1082).
  • Les pompages envisagés dans la nappe phréatique déjà fragilisée soulignent un total manque d'appréciation des enjeux sanitaires et environnementaux à venir.
  • L'Enquête Publique réalisée du 30 avril au 13 juin 2018 a reçu un avis défavorable de la part de l'équipe de trois commissaires enquêteurs en Juillet 2018(*). Malgré cela le Préfet de l'Isère a ratifié la Déclaration d'Utilité Publique.
  • Les experts du climat exploitent de plus en plus de données et affinent leurs prévisions à l'horizon 2050. Que disent-ils aujourd'hui ? : Une bande allant de Nîmes à Lyon et passant par la vallée du Rhône, notre région, sera la plus chaude de France avec une température moyenne en été de 42° sous abri. Imaginez les conditions de travail des employés des industries locales. Certaines entreprises exigent un refroidissement de leurs installations : avec l'eau de la nappe comme aujourd'hui ? Ce ne sera plus possible, son état est déjà critique. Alors par d'autres systèmes très gourmands en énergie ? C'est en totale contradiction avec les exigences d'économies d'énergie déjà recommandées et qui ne pourront que s'aggraver dans les années à venir.
  • Ce projet est en totale contradiction avec un changement de comportement et de politique environnementale que souhaitent de plus en plus de Français.

(*) L'un des commissaires a été radié de la liste départementale d'aptitude : il a lancé un recours contre cette décision.

 

Quelques liens pour plus d'informations :

 

http://www.sauvons-notre-futur.com/2019/01/la-democratie-participative-une-belle-idee.html

 

http://blog.landot-avocats.net/2019/05/28/indemnites-dues-a-un-commissaire-enqueteur-en-cas-denquete-publique-unique-complexe-le-mode-demploi-du-ta-de-lyon/

 

https://www.placegrenet.fr/2019/05/28/inspira-isere-amenagement-justice/244389

Partager cet article

Publié le lundi 10 juin 2019 à 20:01:14
Un compteur LINKY en feu à Saint-Rambert-d'Albon (Drôme)

Ce dimanche 9 juin 2019, vers 12h30, un compteur LINKY a pris feu au hameau de La Tulandière à Saint-Rambert-d’Albon (Drôme).

Les sapeurs-pompiers ont dû intervenir pour circonscrire l’incendie. ENEDIS et le Premier adjoint de la commune se sont rendus sur place.

Suite à cet incendie, de nombreux riverains du quartier ont été privés d’électricité jusqu’à 21h30. 

Le compteur était en bordure de clôture et l’incident s’est produit de jour. Mais que serait-il advenu si le feu avait pris la nuit et dans une maison ou un appartement ?

Le déploiement de ces compteurs vient de débuter à Saint-Rambert-d’Albon, et déjà un compteur brûlé…

 

Il y a longtemps que l’on alerte sur ces compteurs LINKY !

 

À noter que pour la commune de Sablons (Isère), le remplacement des anciens compteurs par le LINKY est prévu courant septembre 2019.

Partager cet article

Publié le mardi 28 mai 2019 à 17:54:14
Dossier Inspira : le tribunal administratif de Lyon rejette la requête de la société Isère Aménagement

Pour rappel : le 6 décembre 2018, la Commission Départementale de l’Isère chargée d’établir la liste d’aptitude aux fonctions de commissaire enquêteur, radiait Monsieur Gabriel ULLMANN.

Lors de l’enquête publique portant sur le projet INSPIRA, les commissaires enquêteurs avaient émis un avis défavorable au projet.

Monsieur ULLMANN a déposé en février 2019 un recours en annulation de sa radiation : la procédure est en cours.

Pour le maître d’ouvrage concessionnaire d’INSPIRA, Isère Aménagement, cette sanction n’était sans doute pas suffisante : une requête portant contestation de l’indemnité allouée à Monsieur ULLMANN a été déposée par Isère Aménagement au Tribunal Administratif de Grenoble. Cette requête a ensuite été transmise au Tribunal Administratif de Lyon le 26 novembre 2018.

Après l’audience du 9 mai 2019, le tribunal administratif de Lyon rejette la requête de la société Isère Aménagement.

Nous vous joignons le texte du jugement et nous vous encourageons à le lire attentivement (6 pages seulement), car il apporte beaucoup d’informations sur les commissions d’enquêtes publiques.

Ci-dessous, un extrait du paragraphe 5 du jugement qui est important pour la feuille de route d’un commissaire enquêteur :

"[la] commission a défini sa mission en distinguant la faisabilité du projet, qui relève de son domaine d’intervention au titre de l’utilité publique du projet, et sa fonctionnalité, pour chacune des sept procédures concernées par l’enquête publique, ce qui n’a pas manqué de créer des difficultés pour l’exercice de cette mission. En tout état de cause, compte tenu des enjeux du projet Inspira, la commission d’enquête pouvait se prononcer sur sa faisabilité, ses inconvénients et ses risques."

 

N’oublions pas que le principe actuel des enquêtes publiques est dangereusement remis en cause par l’État.

 

Pour consulter le jugement dans son intégralité : Cliquez ici

Pour lire l'article de Mediapart concernant la radiation de Monsieur ULLMANN : Cliquez ici

Partager cet article

Publié le mercredi 20 mars 2019 à 21:21:23

Nous vous communiquons le compte rendu de la Commission Locale d'Information du site GDE de Salaise-sur-Sanne qui a eu lieu le mercredi 27 février 2019 en mairie de Salaise-sur-Sanne.

 

Pour le consulter (4 pages) : Cliquez ici

 

Dans ce compte rendu, il est question de l’incendie qui s’est déclaré sur ce site le samedi 29 septembre 2018. Vous trouverez ci-dessous une courte vidéo montrant l’importance de ce sinistre.

Partager cet article

Presentation

  • : Sauvons Notre Futur
  • Sauvons Notre Futur
  • : Association pour la protection de l'environnement créée à Sablons (Isère) en septembre 2005. Association régie par la loi du 1er juillet 1901. N° 0383002846.
  • Contact

BIENVENUE ET BONNE VISITE ...

Si vous visitez ce blog pour la première fois, nous vous recommandons de cliquer sur "Bienvenue sur notre blog"

Rechercher Sur Ce Blog

VISITEURS DEPUIS LE 25/02/2010

LES CHRONIQUES DU PRESIDENT

Les Articles Par Categories

ADHERER A SAUVONS NOTRE FUTUR

SONDAGES

Pas de sondage en cours.