Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le lundi 12 décembre 2011 à 21:56:00

Suite à une teneur en arsenic supérieure à la limite de qualité détectée dans l'eau du captage des Terres Carrées à Peyraud (Ardèche), nous avions interrogé le Président du Syndicat des eaux des cantons d'Annonay et de Serrières (voir notre article du mardi 22 novembre 2011).

Nous avons reçu dernièrement sa réponse.

Pour lire le courrier-réponse du Syndicat des eaux Annonay Serrières Cliquez

Nous notons que cette valeur de 17 µg/l d'arsenic n'a pas trouvé d'explication rationnelle, malgré les investigations menées par le Syndicat des eaux.

Néanmoins, les résultats de la vingtaine d'analyses réalisées entre 2010 et 2011 étant soit nuls, soit inférieurs à 2 µg/l, cette valeur de 17 µg/l sort clairement du lot des valeurs habituelles et ne peut s'expliquer que par une cause assignable, c'est-à-dire une cause bien particulière et identifiable (erreur lors de l'analyse, contamination accidentelle en arsenic, etc.).

Notre Association va, de son côté, poursuivre les investigations pour tenter de déterminer la ou les causes de ce dépassement de limite de qualité en arsenic, ce qui ne sera pas facile car le prélèvement en cause est ancien (12 octobre 2010).

Affaire à suivre ...

Partager cet article

Repost0
Publié le lundi 28 novembre 2011 à 10:33:00

Dans le cadre de l'Université pour tous, Alain Lecuyer(1) nous retracera "L'histoire politico-scientifique de l'énergie atomique".

Cette conférence-débat se tiendra le mercredi 30 novembre 2011, à 19h30, Salle Rose - Complexe de la Garde à Roiffieux (Ardèche).

Pour consulter l'annonce Cliquez

(1) Alain Lecuyer : Docteur ès sciences, ancien Maître de conférence à l'Université de Paris.

Partager cet article

Repost0
Publié le mardi 22 novembre 2011 à 11:00:00

Le " Bilan Qualité 2010 " réalisé par les services de la Délégation Territoriale de l'Agence Régionale de Santé révèle un dépassement de la limite de qualité pour l'arsenic dans l'eau provenant du captage des Terres Carrées de Peyraud (Ardèche). La valeur maximale indiquée dans ce rapport est de 17 µg/l, soit une concentration en arsenic 70 % supérieure à la limite de qualité fixée à 10 µg/l par l'arrêté du 11 janvier 2007.

Ce même rapport précise : "Un dépassement en ARSENIC a été mis en évidence; et est sans risques sur la santé aux concentrations mesurées".

Mais alors, à quoi servent les limites de qualité définies par l'arrêté du 11 janvier 2007 ? A rien?

Rappelons que dans son Evaluation des risques sanitaires liés au dépassement de la limite de qualité de l'arsenic dans les eaux destinées à la consommation humaine (fiche 5), l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments(1) estime :

  • que l'excès de risque de cancer associé à la limite de qualité de 10 µg/l est significatif, et qu'en conséquence, l'ingestion d'une eau présentant une concentration supérieure à cette dernière n'apparaît pas acceptable
  • qu'il appartient aux autorités sanitaires d'examiner les situations caractérisées par un faible dépassement de courte durée, en fonction du niveau de risque associé.

Notons aussi que le Centre International de Recherche contre le Cancer (CIRC) a classé l'arsenic inorganique(2) dans le groupe 1 (cancérogène pour l'homme), avec un risque accru de cancer de la vessie, du poumon et de la peau chez l'homme.

Concernant cette non-conformité, notre Association souhaite répondre aux nombreuses questions posées par les consommateurs de cette eau.

En conséquence, nous adressons ce jour, un courrier à Monsieur le Président du Syndicat des eaux Annonay Serrières lui demandant de nous informer sur la gestion de ce dépassement de limite de qualité, sur les actions correctives prises et sur le protocole de suivi renforcé du paramètre arsenic.

Bien entendu, dès que nous aurons ces informations, nous reviendrons sur ce sujet.

Pour consulter le Bilan Qualité 2010 Cliquez
Pour lire notre courrier adressé au Syndicat des eaux Annonay Serrières Cliquez

(1) L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) a fusionné, depuis juillet 2010, avec l'Agence Française de Sécurité Sanitaire de l'Environnement et du Travail pour former l'Agence Nationale chargée de la Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail (Anses).
(2) L'arsenic existe sous deux formes : inorganique et organique. C'est la forme inorganique qui est la plus toxique.

Partager cet article

Repost0
Publié le mardi 25 octobre 2011 à 21:47:00

Enseignes plate-forme Roussillon

Enseignes - Lundi 30/05/2011 à 17h38

Cette pollution de la nappe phréatique par du cumène a été détectée en 1991.

Le cumène est un dérivé du benzène. C'est un intermédiaire qui sert presque exclusivement à fabriquer du phénol et de l'acétone. Sur la plate-forme chimique de Roussillon, c'est la Société Novapex qui a repris, depuis janvier 2003, la fabrication du phénol et de l'acétone via le cumène.

Lors de notre rencontre du lundi 17 octobre 2011 avec le cabinet "BG Ingénieurs Conseils" chargé de l'étude de la phase 1 du Suivi Environnemental Global (SEG), nous avons, parmi les nombreux points examinés, évoqué cette pollution historique.

Nous attendons maintenant de savoir comment cette pollution de la nappe phréatique sera gérée dans le cadre du Suivi Environnemental Global.

Pour en savoir plus sur cette pollution historique Cliquez

Partager cet article

Repost0
Publié le dimanche 16 octobre 2011 à 19:21:00

Abeille 2

Photo libre de droits du blog http://education.environnement.ecoles.over-blog.com

Dans un communiqué du 16 juin 2011, le ministère de l’Agriculture a annoncé l’autorisation de mise sur le marché du Cruiser OSR, délivrée le 3 juin 2011 par la Direction générale de l’alimentation.

Ce pesticide, développé par le groupe suisse Syngenta Agro, est destiné à l'enrobage des semences de crucifères oléagineuses (notamment le colza) pour sécuriser la culture dès le semis contre pucerons virulifères, mildiou, grosses et petites altises et tenthrèdes de la rave. Le Cruiser OSR est composé de trois substances actives : le thiaméthoxam (insecticide), le métalaxyl-M et le fludioxonil (fongicides). Le ministère précise que cette autorisation fait suite à l’avis favorable de l’Agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) du 15 octobre 2010, qui conclut que l’usage du Cruiser OSR sur ces semences satisfait à l’ensemble des conditions de sécurité requises. De plus, il prévient que les conditions de sécurité de cette autorisation de mise sur le marché continueront à faire l’objet d’une vigilance accrue, qui pourra conduire à sa suspension en cas d’incident.

Cette décision, présentée comme un nouveau coup porté aux abeilles par l’Union Nationale de l’Apiculture Française (UNAF) fait bondir les apiculteurs et les partisans du principe de précaution. Leurs inquiétudes portent sur le thiamétoxam, un insecticide systémique qui pourrait selon des études, se retrouver dans la sève et dans les fleurs des plantes et serait à l’origine d’un empoisonnement des abeilles.

Rappelons que, via la pollinisation, les abeilles jouent un rôle essentiel pour les cultures et qu’une baisse inquiétante de la population des abeilles a été constatée ces dernières années dans l’hémisphère nord. Selon l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments(1) (AFSSA) une dose de 5 nanogrammes(2) de thiaméthoxam par abeille perturbe le retour à la ruche.

Notons encore qu'après avoir été saisi par l'Union nationale de l'apiculture française, le Conseil d’État a annulé, en février 2011, l'autorisation délivrée en 2010 de mise sur le marché du Cruiser 350, un pesticide contenant aussi du thiaméthoxam, mais utilisé pour l'enrobage des semences de maïs.

Plusieurs Députés ont interrogé le Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire sur ce sujet. Pour lire la question posée par Olivier Dussopt, Député de la deuxième circonscription de l'Ardèche, et la réponse du ministère Cliquez

(1) : Depuis juillet 2010, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) a fusionné avec l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail pour former l'Agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES).
(2) : Nanogramme = un milliardième de gramme.

Partager cet article

Repost0

Presentation

  • : Sauvons Notre Futur
  • Sauvons Notre Futur
  • : Association pour la protection de l'environnement créée à Sablons (Isère) en septembre 2005. Association régie par la loi du 1er juillet 1901. N° 0383002846.
  • Contact

BIENVENUE ET BONNE VISITE ...

Si vous visitez ce blog pour la première fois, nous vous recommandons de cliquer sur "Bienvenue sur notre blog"

Rechercher Sur Ce Blog

VISITEURS DEPUIS LE 25/02/2010

LES CHRONIQUES DU PRESIDENT

Les Articles Par Categories

ADHERER A SAUVONS NOTRE FUTUR

SONDAGES

Pas de sondage en cours.