Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le mercredi 16 mars 2011 à 19:35:00

Suite à la réunion publique qui s'est tenue à Sablons (Isère) le lundi 14 février 2011, dans un article publié dans l'hebdomadaire Le Réveil du jeudi 3 mars 2011, Monsieur Bruno Le Sech accuse les Associations Vivre et Sauvons Notre Futur de mentir délibérément aux habitants du canton. Dans ce même article, il met aussi en cause deux Elues : Madame Michèle Rivasi, Députée Européenne et Madame Christine Masson, Maire du Péage-de-Roussillon (Isère). 

En réponse à ces accusations, nous vous invitons à lire nos réactions publiées dans l'hebdomadaire Le Réveil du jeudi 10 mars 2011.

Pour consulter ces deux articles Cliquez

Au risque de nous répéter, nous reprécisons ceci :
En fin de réunion des participants nous avaient fait part de leur déception devant la modération jugée excessive de nos propos. En début de réunion l'huissier mandaté par GDE s'était présenté aux Présidents de Vivre et de Sauvons Notre Futur et leur avait exposé l'objet de sa présence : relever tout propos excessif ou diffamatoire.

Vous comprendrez mieux cette "modération" : dans le feu de la discussion, les paroles peuvent dépasser la pensée.

Partager cet article

Repost0
Publié le mardi 8 mars 2011 à 22:11:00

Nous avons le plaisir d'inviter nos Adhérents à l’Assemblée Générale Ordinaire qui aura lieu le vendredi 25 mars 2011 à 18h30, salle Fanély Revoil, route des Alpes, à Sablons (Isère).

Ordre du jour : 

  • Rapport moral
  • Rapport financier (exercice 2010)
  • Rapport d'activité 2010
  • Renouvellement du conseil d'administration pour l'année 2011
  • Questions diverses

Pour voir le plan d’accès à la salle Fénély Revoil Cliquez

Partager cet article

Repost0
Publié le vendredi 18 février 2011 à 23:52:00

Réunion organisée par des Élus du Pays Roussillonnais, la Députée Européenne Michèle Rivasi et les Associations (Vivre et nous-même).
Etaient présents à la tribune, outre Michèle Rivasi, Madame Masson Maire du Péage-de-Roussillon, Madame Di Bin Maire de Sablons, Monsieur Rigaud Conseiller Général, Madame Mouchiroud représentant le Maire de Salaise-sur-Sanne, Monsieur Berthouard Maire de Roussillon. Seul absent excusé, Monsieur Charvet Maire de Saint-Maurice-l'Exil. Nous avons noté la présence dans la salle de Monsieur Torgue Maire de Serrières. 

Réunion publique du 14 février à Sablons (Isère) - 2

Une partie de l'assistance – Lundi 14/02/2011 à 20h57

Cette réunion portait sur deux thèmes :

  • Le Suivi Environnemental Global (SEG) dont le choix du prestataire pour réaliser la première phase a été fait unilatéralement par la DREAL(1) contrairement aux accords passés : ceci est très grave, crée un climat de méfiance et démontre un manque flagrant de transparence. Nous exigerons une présence plus importante encore des Associations tout au long des études pour vérifier que le cahier des charges est bien respecté. Nous exigerons également que le rapport intégral soit transmis aux Associations en même temps qu'à la DREAL.
  • GDE qui cumule les motifs de discussions : l'Arrêté Préfectoral qui autorise les émissions de Composés Organiques Volatils (COV) et de dioxines en contradiction avec les termes de l'Enquête Publique, l'assignation en justice de Vivre, l'Evaluation des Risques Sanitaires (ERS) à revoir, etc.

Environ 250 personnes ont répondu à notre invitation, malgré la pluie et la Saint-Valentin ! Merci à tous. A signaler que nos collègues de l'Association OREEAT(2) ont fait le voyage pour nous soutenir (dont le Président René Hamel) : une balade de 700 km tout de même !
Merci aussi aux Elus qui ont confirmé leur appui en participant activement au débat, et à Michèle Rivasi qui nous a consacré la soirée malgré l'emploi du temps plus que fourni d'une Députée Européenne.

Les réactions de l'assistance furent mitigées : entre impatience, déception et envie d'en découdre. Nous comprenons parfaitement cela, le SEG a démarré depuis quatre ans, nous nous battons face à GDE depuis plus de cinq ans : il est vrai que les choses n'avancent pas vite. Mais devons-nous pour autant baisser les bras ?

Nous avons noté tout de même des points positifs :

  • L'implication des élus allant pour certains jusqu'à une proposition de subvention aux Associations.
  • Grâce à l'action de Michèle Rivasi, le rendez-vous attendu avec Madame la Ministre de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement(3) n'est plus utopique.
  • Nous étudions la possibilité de provoquer une entrevue entre les Elus et le Responsable Régional de la DREAL : il doit s'expliquer.
  • Pourquoi ne pas saisir le Tribunal Administratif pour les Arrêtés Préfectoraux concernant GDE ?

La seule façon de faire évoluer les choses sera de rencontrer des personnes réellement influentes et décisionnaires, c'est bien le profil d'une Ministre.

Petite cerise sur le gâteau : suite à la requête de GDE, un huissier de justice a été désigné par le Tribunal de Grande Instance de Vienne pour relever les déclarations faites lors de la réunion ainsi que leurs auteurs :
Extraits de la Requête :

  • "La SA GDE fait l'objet de critiques virulentes et d'affirmations démesurées comme celle émanant de l'Association VIVRE ayant généré une procédure judiciaire par-devant le Tribunal de Grande Instance de Paris."
  • "Il est à craindre que de nouveaux débordements interviennent lors de la réunion publique Info/Débat, objet des présentes."
  • etc.

Car bien sûr nous ne sommes que des extrémistes inconscients qui s'attaquent à une pauvre petite entreprise qui n'a rien à se reprocher

(1) DREAL : Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement
(2) OREEAT : Observatoire Régional de l'Ecologie, de l'Environnement et de l'Aménagement du Territoire
(3) Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM)

Partager cet article

Repost0
Publié le jeudi 17 février 2011 à 13:33:00

Nous souhaitons que ce bref article vous permette de mieux connaître le rôle du préfet de département.

Dans le domaine de l'environnement, il joue un rôle fondamental en tant que délégataire du ministère de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. Une de ses principales responsabilités est de veiller à la santé environnementale de son département et à la sécurité des personnes et des biens. Ses missions dans ce domaine sont nombreuses. En voici quelques exemples :

  •  il délivre les autorisations de captage d'eau, de rejets et de construction d'ouvrages hydrauliques
  • il coordonne l'application de la réglementation sur les études d'impact
  • il délivre les autorisations au titre des Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE)
  • il approuve les plans de protection des populations contre les catastrophes naturelles et les risques technologiques (problèmes pouvant survenir dans une usine chimique ou une installation nucléaire par exemple)
  • il prend des arrêtés pour la protection des consommateurs, par exemple pour interdire la vente et la consommation des poissons du Rhône, sur certains secteurs pollués par les polychlorobiphényles (PCB)
  • il peut déclencher, en cas de nécessité, le plan départemental d'Organisation de la Réponse de SEcurité Civile (plan ORSEC départemental)

Pour connaître les préfets en région Rhône-Alpes Cliquez

Pour en savoir plus sur la fonction de préfet de département Cliquez

Partager cet article

Repost0
Publié le jeudi 10 février 2011 à 15:14:00

Pour consulter le compte-rendu complet Cliquez

Nous ferons quelques remarques :

  • Les Centrales Nucléaires sont privilégiées : elles bénéficient d'une Police de Proximité. On ne compte plus quand il s'agit du "Secret Défense".
  • CNR(1)/ Flottants : Ce ne sont pas tant les flottants qui posent problème, mais bien les quantités énormes d'algues et d'herbes mises en suspension et charriées par le Rhône lors de lâchés en période estivale. Les riverains et les pêcheurs du Rhône court-circuité peuvent en témoigner. Les barrages ont modifié la faune et la flore et si les Centrales Nucléaires sont en principe sécurisées face à ce problème (ce n'était pas le cas à la Centrale de Cruas), quelles sont les conséquences pour la qualité de l'eau d'une telle quantité d'algues qui doit bien se déposer à quelque part ?
  • Flux gamma à Vinzieux (Ardèche) : Après étude des informations sur les mesures des balises du secteur, le pic signalé à Vinzieux  semble effectivement ne pas être anormal. Mais des demandes d'explication sont nécessaires sur les niveaux de flux gamma sur certaines balises.
  • Nous serons vigilants sur le problème du Tritium.

  (1) CNR : Compagnie Nationale du Rhône

Partager cet article

Repost0

Presentation

  • : Sauvons Notre Futur
  • Sauvons Notre Futur
  • : Association pour la protection de l'environnement créée à Sablons (Isère) en septembre 2005. Association régie par la loi du 1er juillet 1901. N° 0383002846.
  • Contact

BIENVENUE ET BONNE VISITE ...

Si vous visitez ce blog pour la première fois, nous vous recommandons de cliquer sur "Bienvenue sur notre blog"

Rechercher Sur Ce Blog

VISITEURS DEPUIS LE 25/02/2010

LES CHRONIQUES DU PRESIDENT

Les Articles Par Categories

ADHERER A SAUVONS NOTRE FUTUR

SONDAGES

Pas de sondage en cours.