Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le samedi 18 mai 2013 à 20:40:00

Notre secteur, situé à la convergence des départements du Rhône, de la Loire, de l'Isère, de l'Ardèche et de la Drôme concentre tous les modes de transport :  routier (A7, RN7, RN86, RD 86, RD386, RD 6086, RD820, ...), ferroviaire (rive droite et rive gauche du fleuve Rhône), fluvial (canal du Rhône) et aérien. Chaque jour, de grandes quantités de matières dangereuses sont transportées sur ce territoire. Les risques liés à ces déplacements ne sont pas insignifiants. Pourtant, trop souvent, le risque associé au transport des matières dangereuses est sous-évalué. C'est un peu l'omerta !
Hélas, le risque "zéro" est une chimère. Pour preuve, l'accident ferroviaire qui s'est produit le 4 mai 2013, entre les localités de Schellebelle et Wetteren (Belgique).

L'Association "Sauvegarde Rive Droite" (SRD), qui s'oppose au projet actuel de contournement ferroviaire de l'agglomération Lyonnaise (CFAL), vient de publier un article concernant ce déraillement de train.

Pour lire cet article Cliquez

Partager cet article

Publié le lundi 13 mai 2013 à 00:30:00

Centrale nucléaire Saint-Alban

Centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice - Dimanche 11/04/2010 à 16h01


Nous vous communiquons l'appréciation pour l'année 2012 de l'Autorité de Sûreté Nucléaire(1) concernant le Centre Nucléaire de Production d'Electricité (CNPE) de Saint-Alban-du-Rhône / Saint-Maurice-l'Exil (Isère) :

"Après trois années en retrait par rapport à l'appréciation générale des performances que l'ASN porte sur EDF, l'ASN considère que les performances du site de Saint-Alban en matière de sûreté nucléaire ont rejoint globalement en 2012 l'appréciation générale des performances que l'ASN porte sur EDF. L'ASN note en particulier que le site de Saint-Alban a amélioré le gréement de sa filière indépendante de sûreté et renforcé la robustesse des analyses qu'elle produit. En outre, le directeur du site de Saint-Alban ainsi que le directeur de la division production nucléaire d'EDF ont présenté le 6 juin 2012 à la direction générale de l'ASN les actions structurantes qu'ils entendaient déployer pour répondre aux constats formulés par l'ASN à la suite de l'inspection de revue qu'elle a menée du 5 au 9 septembre 2011. Aussi, à la lumière des inspections qu'elle a réalisées en 2012, l'ASN note que même s'ils restent fragiles, les résultats en matière de sûreté nucléaire du site de Saint-Alban sont globalement en amélioration, les actions de fond lancées par EDF commençant à porter leur fruit. L'ASN considère toutefois que cette amélioration doit s'inscrire dans la durée. En matière de protection de l'environnement, l'ASN considère que les performances du site de Saint-Alban se sont améliorées mais restent en retrait par rapport à l'appréciation générale des performances que l'ASN porte sur EDF. Le site de Saint-Alban doit améliorer la rigueur avec laquelle il exploite les équipements concourant à la protection de l'environnement. Concernant le suivi des équipements sous pression, l'ASN, après avoir décidé en 2011 de ne pas renouveler la reconnaissance du service d'inspection du site de Saint-Alban, a noté au cours d'un audit réalisé en avril 2012 la qualité du plan d'action déployé par EDF pour renforcer le gréement et l'indépendance de ce service. À la lumière des conclusions de cet audit, l'ASN a proposé au préfet de reconnaître le service d'inspection du site de Saint-Alban le 1er juin 2012.
En matière de radioprotection, l'ASN considère que les performances du site de Saint-Alban rejoignent globalement l'appréciation générale des performances que l'ASN porte sur EDF. Le site de Saint-Alban présente dans ce domaine des résultats contrastés : si les accès en zones spécialement réglementées pour la protection des travailleurs contre les rayonnements ionisants (zones " orange " et " rouges ") sont satisfaisants, la maîtrise de la contamination sur les chantiers lors des arrêts de réacteur doit être améliorée." (Source : Extrait du rapport de l'ASN sur l'état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2012 - Chapitre 12 - Les centrales nucléaires - Page 398).

Face à ce rapport contrasté, notre Association(2) suivra avec attention les performances du site dans les domaines sensibles, notament les performances en matière de protection de l'environnement.

Pour en savoir plus sur la centrale nucléaire de Saint-Alban (site de l'ASN) Cliquez

Pour accéder au site EDF de la centrale nucléaire de Saint-Alban Cliquez

N'hésitez pas à nous faire part de vos questions ou commentaires en utilisant le lien "ECRIRE UN COMMENTAIRE" qui se trouve à la fin de cet article.

 

(1) : Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) = Autorité administrative indépendante créée par la loi du 13 juin 2006, elle a pour mission d'assurer, au nom de l'État, le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France pour protéger les travailleurs, les patients, le public et l'environnement des risques liés aux activités nucléaires. Elle contribue également à l'information des citoyens. L'ASN est souvent surnommée "Le gendarme du nucléaire".


(2) : Sauvons Notre Futur est membre de la Commission Locale d'Information (CLI) de la Centrale de Saint-Alban. Son Président, Jean-Claude Girardin, est membre du bureau de la CLI.

Partager cet article

Publié le lundi 25 février 2013 à 12:00:00

Nous rappelons à nos Adhérents que l’Assemblée Générale Ordinaire se tiendra vendredi 8 mars 2013 à 18h30, salle N° 1 du Centre socio-culturel, 4 rue César Geoffray, à Sablons (Isère).

Ordre du jour : 

·     Rapport moral

·     Rapport financier (exercice 2012)

·     Rapport d'activité 2012

·     Renouvellement du conseil d'administration pour l'année 2013

·     Questions diverses

Pour consulter le plan d’accès au centre socio-culturel Cliquez

Partager cet article

Publié le mercredi 20 février 2013 à 12:00:00

Nous avons eu la surprise d'apprendre par un article du Dauphiné Libéré du 13 février, que la durée de fonctionnement du site de Saint-Alban-du-Rhône pourrait être allongée de 35 ans. Cela porterait la durée de vie de la centrale à 60 ans, et pourquoi pas 70, 80 voire 100 ans comme signalé aux Etats-Unis ! Quand on aime, on ne compte pas.


Première réaction du Président de Sauvons Notre Futur : " En tant que membre du Bureau de la Commission Locale d'Information (CLI) de Saint-Alban-du-Rhône, je déplore que nous soyons informés par voie de presse sur un sujet aussi important et sensible. C'est le signe d'un manque total de considération envers la CLI de la part d'EDF et du Directeur de la centrale".


Tout cela est d'autant plus choquant que l'été dernier encore, l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) classait la centrale nucléaire dans le peloton de queue des centrales françaises en matière de sûreté.


Nous pensons qu'il ne s'agit là que d'une grande opération de communication puisque le lendemain (le 14 février) dans le même journal, un article vantait la centrale du Bugey : "une fringante trentenaire pleine d'avenir".


La ficelle est un peu grosse !!!


Et pour en rajouter une couche, toujours dans le Dauphiné, le 16 février un nouvel article permet à Monsieur Mas, Directeur de la centrale, de s'exprimer. Bien qu'intitulé "EDF assure poursuivre ses efforts" l'article ne rassure pas vraiment.
Nous pouvons citer quelques morceaux choisis : En matière de sûreté "les résultats sont globalement satisfaisants" et un peu plus loin, "mais des difficultés persistent". Ce qui, Monsieur le Directeur, ne veut "globalement" pas dire grand-chose !


Nous ne manquerons pas de vous tenir informés sur l'évolution de ce dossier. Il y a beaucoup à dire sur la durée de vie des centrales, les intérêts et les problèmes financiers, le problème des déchets, le problème du démantèlement, etc.


C'est bien plus facile de se décharger des difficultés sur la génération suivante.

Partager cet article

Publié le samedi 16 février 2013 à 14:31:00

Une enquête publique s'est tenue du 7 janvier 2013 au 8 février 2013 inclus sur le territoire des communes de Péage-de-Roussillon, Sablons, Salaise-sur-Sanne, Saint-Maurice-l’Exil dans le département de l’Isère, Limony, Peyraud, Serrières, Champagne, Saint-Désirat et Andance dans le département de l’Ardèche, Saint-Rambert-d’Albon et Andancette dans le département de la Drôme et Saint-Pierre-de-Boeuf dans le département de la Loire concernant la demande d’autorisation, au titre de la loi sur l’eau, présentée par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) concernant la réhabilitation des lônes du Vieux Rhône de Péage de Roussillon.


Pour lire l'avis d'enquête publique Cliquez
Pour consulter les commentaires de Sauvons Notre Futur relatifs à ce projet Cliquez

Partager cet article

Presentation

  • : Sauvons Notre Futur
  • Sauvons Notre Futur
  • : Association pour la protection de l'environnement créée à Sablons (Isère) en septembre 2005. Association régie par la loi du 1er juillet 1901. N° 0383002846.
  • Contact

BIENVENUE ET BONNE VISITE ...

Si vous visitez ce blog pour la première fois, nous vous recommandons de cliquer sur "Bienvenue sur notre blog"

Rechercher Sur Ce Blog

VISITEURS DEPUIS LE 25/02/2010

LES CHRONIQUES DU PRESIDENT

Les Articles Par Categories

ADHERER A SAUVONS NOTRE FUTUR

SONDAGES

Pas de sondage en cours.