Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le samedi 6 août 2011 à 16:15:00

Les conditions météorologiques de l'année font que la floraison de l'ambroisie est en avance, le risque est au niveau "élevé" dans le Pays Roussillonnais.

Rappels :

  • 10 à 12 % des Rhônalpins sont allergiques à l'ambroisie.
  • Sur une échelle de 1 à 5 le potentiel allergisant de cette plante est de 5.
  • Un pied = 1 million de grains de pollen. 5 grains/m3 d'air suffisent à déclencher une allergie.
  • Les symptômes (au niveau des yeux, de la gorge, du nez et de la peau) peuvent être très invalidants.

Certains départements ont déjà publié des arrêtés préfectoraux spécifiques à l'ambroisie (Ain, Ardèche, Drôme, Isère, Loire, Rhône, Savoie, …), et de nombreuses municipalités ont également publié des arrêtés imposant la destruction de l'ambroisie. Par exemple, depuis mars 2000, l'arrêté pris par la préfecture de l'Isère précise entre autres :

Afin de juguler la prolifération de l'ambroisie et de réduire l'exposition de la population à son pollen, les propriétaires, locataires, ayants-droit ou occupants à quel titre que ce soit, sont tenus :

1 - de prévenir la pousse de plant d'ambroisie

2 - de nettoyer et entretenir tous les espaces où pousse l 'ambroisie.

Pour consulter l'Arrêté préfectoral de l'Isère du 7 mars 2000 Cliquez

Donc, si dans votre jardin ou près de chez vous, vous voyez des ambroisies : arrachez-les (le port de gants est recommandé) ! Fauchez-les s'il y en a beaucoup (attention, la plante reforme des branches qui peuvent fleurir à leur tour).

* * * * * * * *

Un exemple à ne pas suivre : le champ d'ambroisies sur la photo prise hier commence à fleurir. Dans 2 ou 3 jours ce sera un péril sanitaire pour la population. Ces plantes devraient déjà être fauchées.

Ambroisie Rhône-Alpes

Parcelle située Impasse Chanteblé près du Stade à Sablons

Vendredi 05/08/2011

Vous trouverez la carte de présence des pollens en Rhône-Alpes (lien Pollinisation ambroisie) sur la page "Bulletin Allergo Pollinique" du site du Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) Cliquez

Pour en savoir plus sur l'ambroisie Cliquez

Partager cet article

Repost0
Publié le jeudi 28 juillet 2011 à 18:44:00

Vous trouverez au paragraphe 4 (page 7) de ce compte-rendu les questions posées au cours de cette réunion ainsi que les réponses apportées par EDF et l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN). 

Pour consulter le compte-rendu (11 pages) Cliquez

D'autre part, notre Association avait remis à Monsieur Patrice Mas, Directeur du CNPE de Saint-Alban / Saint-Maurice une liste de questions relatives à différents thèmes qui nous préoccupent particulièrement. Nous attendons les réponses qui doivent nous parvenir prochainement par courrier. Dès réception, nous les publierons sur ce blog.

Partager cet article

Repost0
Publié le dimanche 17 juillet 2011 à 15:38:00

Le 19 mars 2011, nous avons adressé à Monsieur le Préfet de l'Isère un courrier l'informant que le site GDE de Salaise-sur-Sanne (Isère) ne respectait pas intégralement la réglementation imposée aux broyeurs de Véhicules Hors d'Usage (VHU). En effet, l'article 5 de l'arrêté du 15 mars 2005 relatif aux agréments des exploitants des installations de stockage, de dépollution, de démontage, de découpage ou de broyage des véhicules hors d'usage stipule que " Le titulaire de l'agrément est tenu d'afficher de façon visible à l'entrée de son installation le numéro de son agrément et sa date de fin de validité ". Or, cet affichage n'était pas visible à l'entrée du site GDE de Salaise-sur-Sanne.

Le 22 mars 2011, nous avons publié sur ce blog un article relatif à ce défaut d'affichage réglementaire.

En réaction à cette publication, le cabinet Clyde & Co (conseil habituel de GDE) nous a adressé un courrier (daté du 25 mars 2011) qui mettait notre Association en demeure d'avoir à supprimer trois paragraphes de notre article. Selon GDE, ces propos n'étaient pas conformes à la réalité et lui portaient préjudice. Pour justifier cette mise en demeure, GDE nous opposait la copie de la page 5 du compte-rendu de la vérification réalisée le 26 novembre 2010 par l'AFNOR(1) ainsi qu'une photographie prise au "pont bascule".

À réception de cette mise en demeure, les trois paragraphes suivants ont donc été supprimés :

§1 : Monsieur Le Sech va-t-il encore affirmer que les Associations Vivre et Sauvons Notre Futur mentent délibérément si nous révélons que le site GDE de Salaise-sur-Sanne (Isère) ne respecte pas, à ce jour, l'intégralité de la réglementation qui lui est imposée ?

§ 2 : Or, le site GDE de Salaise-sur-Sanne ne respecte pas cette prescription pourtant élémentaire. Pas d'affichage indiquant le numéro d'agrément du broyeur et sa date de fin de validité visible à l'entrée de l'Etablissement ! Et cela, sans que les Inspecteurs de la DREAL(2), qui contrôlent cette entreprise, aient relevé la non-conformité.

§ 3 : Si un doute subsistait encore dans l'esprit de quelques Citoyens, nous les invitons à aller vérifier de visu, à l'entrée du site GDE (ZI Portuaire - 38150 Salaise-sur-Sanne), que nous ne mentons pas ! Mais dépêchez-vous, car nous espérons que GDE va réagir très rapidement et que l'affichage sera conforme dans quelques jours !

Cependant, nous avons estimé que le rapport de l'AFNOR ainsi que la photographie ne reflétaient pas les constatations effectuées par nos soins à l'entrée du site GDE de Salaise-sur-Sanne. En effet, l'affichage n'était pas visible de l'extérieur, ce qui avait déjà été mis en évidence dans le procès verbal d'un huissier de justice en date du 23 septembre 2010.

Nous avons donc poursuivi nos investigations, et suite à nos actions, nous avons reçu de l'AFNOR un courrier daté du 8 juin 2011 qui confirme notre diagnostic. Ce courrier précise sans équivoque que l'affichage doit être "lisible de l'extérieur", ce qui n'était pas le cas au moment de la vérification réalisée par l'AFNOR. GDE indique par ailleurs "qu'elle fait déplacer son affichage en ce sens".

Ces nouveaux éléments démontrent sans ambiguïté que les propos de notre publication du 22 mars 2011 étaient bien conformes à la réalité. En conséquence, nous réintégrons dans l'article les trois paragraphes précédemment cités.

Nous laissons à GDE le soin d'analyser les causes de ce dysfonctionnement et de déterminer les responsabilités dans cette affaire.

Pour lire le courrier de l'AFNOR du 8 juin 2011 Cliquez

Pour relire notre article du 22 mars 2011 corrigé Cliquez

(1) AFNOR : Groupe international de services organisé autour de quatre grands domaines de compétence : la normalisation, la certification, l’édition spécialisée et la formation. Sa création remonte au  22  juin 1926 sous le nom "Association Française de Normalisation"

(2) DREAL : Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement

Partager cet article

Repost0
Publié le mardi 5 juillet 2011 à 17:48:00

CNPE Saint-Alban. Photo prise le mercredi 13.04.2011 à 16h

CNPE Saint-Alban/Saint-Maurice - Mercredi 13/04/2011 à 16h06

Pour faire suite aux dramatiques évènements qui se sont produits en mars dernier au Japon, l'Autorité de Sûreté Nucléaire(1) (ASN) a mené une inspection ciblée post Fukushima au Centre Nucléaire de Production d'Electricité (CNPE) de Saint-Alban-du-Rhône / Saint-Maurice-l'Exil (Isère). Cette inspection s'est déroulée du 27 au 29 juin 2011. Durant ces trois jours, deux équipes travaillant en parallèle ont examiné différents points critiques résultant du Retour d'Expérience (REX) de l'accident de Fukushima : alimentations électriques, inondations, séisme, gestion opérationnelle des situations accidentelles, Plan d'Urgence Interne(2) (PUI), refroidissement.

Notre Association étant membre de la Commission Locale d'Information (CLI) du CNPE de Saint-Alban, un de nos Adhérents a été invité, durant une journée, à assister à cette inspection.

Pour lire ses commentaires Cliquez

Nota : l'ASN mènera du 5 au 9 septembre 2011, une inspection de revue du CNPE de Saint-Alban-du-Rhône/ Saint-Maurice-l'Exil sur le thème de la rigueur d'exploitation.

(1) ASN = Autorité de Sûreté Nucléaire : autorité administrative indépendante créée par la loi du 13 juin 2006, elle a pour mission d’assurer, au nom de l’État, le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France pour protéger les travailleurs, les patients, le public et l’environnement des risques liés aux activités nucléaires. Elle contribue également à l’information des citoyens. 

(2) PUI = Plan d'Urgence Interne : en cas d'accident, le plan d'urgence interne est activé. Son déclenchement est de la responsabilité de la direction du CNPE. Il est destiné à maîtriser la situation technique et à limiter les conséquences de l'événement sur l'environnement. Ce plan comprend également la mise en place de moyens d'information des pouvoirs publics et des médias. Au niveau national, le PUI prévoit la mobilisation d'experts spécialisés au sein des équipes nationales de crise d'EDF et des organismes de l'Etat : l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et de l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN).  Dès son application, le préfet en est averti. Dès lors, il est tenu informé en permanence de l'évolution de la situation à l'intérieur du CNPE.

Partager cet article

Repost0
Publié le vendredi 10 juin 2011 à 18:12:00

En avril 2011, Bouygues Telecom a déposé, en Mairie de Sablons, une déclaration préalable pour l'implantation d'un relais de radiocommunication (DP 383491120007 - Récépissé du 04/04/2011).

Ce relais sera construit sur un terrain de 2108 m² et aura une hauteur de 25 mètres. Le dossier peut être consulté en Mairie, 21 route des Alpes à Sablons (Isère).

Nous vous informerons prochainement de l'avancement de ce projet.

Partager cet article

Repost0

Presentation

  • : Sauvons Notre Futur
  • Sauvons Notre Futur
  • : Association pour la protection de l'environnement créée à Sablons (Isère) en septembre 2005. Association régie par la loi du 1er juillet 1901. N° 0383002846.
  • Contact

BIENVENUE ET BONNE VISITE ...

Si vous visitez ce blog pour la première fois, nous vous recommandons de cliquer sur "Bienvenue sur notre blog"

Rechercher Sur Ce Blog

VISITEURS DEPUIS LE 25/02/2010

LES CHRONIQUES DU PRESIDENT

Les Articles Par Categories

ADHERER A SAUVONS NOTRE FUTUR

SONDAGES

Pas de sondage en cours.