Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le lundi 1 septembre 2014 à 18:41:00

Après une petite pose estivale, nous revenons aux affaires en cours. Dans de prochains articles, nous aborderons d'abord GDE(1) puis le Suivi Environnemental Global (SEG), ainsi que les nombreux autres dossiers.

Pour conclure la victoire contre l'importation des déchets australiens, nous avons envoyé une lettre à Madame la Ministre de l'Environnement.

Pour lire notre lettre du 29 juillet 2014 Cliquez

La mobilisation locale et nationale (par la pétition) a fini par payer : comme quoi tout est possible. Mais il faut impérativement garder cette mobilisation. Au niveau local, un effort est nécessaire pour que d'autres dossiers puissent avancer.

Notre Association sera présente au Forum des Associations organisé à Sablons le samedi 6 septembre 2014 de 9 h à 12 h. Venez nous rencontrer.

(1) GDE : Société Guy Dauphin Environnement

Partager cet article

Publié le mardi 22 juillet 2014 à 13:49:00

Le 21 juillet, un communiqué de presse de la Préfecture de l'Isère annonce son refus d'importer les déchets toxiques du groupe ORICA pour leur incinération par la Société TREDI à Salaise-sur-Sanne (Isère).

Nous saluons la décision prise par Madame la Ministre de l'Ecologie, du développement Durable et de l'Energie.

Pour lire le communiqué de Madame Ségolène Royal du 18 juillet 2014 Cliquez

Pour lire le communiqué de la Préfecture de l'Isère du 21 juillet 2014 Cliquez

Pour lire l'article du Dauphiné Libéré du 22 juillet 2014 Cliquez

La mobilisation contre ce projet aura payé.

Nous remercions tous ceux qui nous ont apporté leur soutien : Associations, particuliers, quelques élus, la presse écrite locale, FR3 Lyon et tous les signataires de notre pétition. En effet, cette pétition en ligne dépasse aujourd'hui les 26 000 signatures. La collaboration avec le site "mesopinions.com" a été exemplaire.

Même si un seul argument a été retenu par la Préfecture, nous ne boudons pas notre joie. Nous gardons sous le coude tous les autres arguments : ils sont toujours valables.

Nous n'oublions pas la population australienne : nous souhaitons que l'Etat australien et ORICA prennent rapidement les mesures nécessaires afin que les POPs(1),dont l'hexachlorobenzène (HCB), et les déchets dangereux en général soient traités sur leur sol dans le respect de l'environnement et de la population. Des solutions existent en dehors de l'incinération (GPCR(2), BCD(3), Plascon, par exemple).

 

Cette victoire acquise, nous devons continuer notre action : les dossiers sont nombreux. Nous vivons dans une des régions les plus polluées de France. Nous sommes confrontés à une variété incroyable de sources de pollution. Le cocktail de polluants qui nous entoure peut avoir des conséquences catastrophiques sur les habitants, sans oublier la faune et la flore.

La mobilisation observée contre l'hexachlorobenzène (HCB) doit être maintenue pour les autres problèmes de la région. De très bonnes idées ont été émises. Il en est une, apportée par le Président du CAPER(4), qui est certainement à exploiter rapidement : nous sommes tous concernés par la pollution, c'est une question de santé publique, il est donc logique que l'ensemble des Associations locales se mobilisent. Rassemblées, les Associations peuvent envisager des actions impossibles à mettre en œuvre individuellement.

 

(1) POPs = Polluants Organiques Persistants

(2) GPCR = Réduction Chimique en Phase Gazeuse

(3) BCD = Déchloration catalysée par base

(4) CAPER = Comité Agir Prévenir Et Réparer - Association des victimes de l'amiante – Antenne Nord Isère

Partager cet article

Publié le lundi 21 juillet 2014 à 18:15:00

Le jour de notre manifestation sur le Tour de France, Madame Ségolène Royal a publié un communiqué : elle s'oppose à l'importation des déchets australiens.

Pour consulter l'article du Dauphiné Libéré du 18 juillet 2014 Cliquez

Madame la Ministre met en avant les risques liés au transport sur le plan environnemental (accident et bilan écologique d'un voyage de plus de 15 000 km) mais aussi, et c'est le plus important pour nous, le "principe de proximité" qui n'est en fait que la conséquence et l'exigence des Conventions Internationales sur les produits dangereux.

Nous remercions vivement cette prise de position de notre Ministre du Développement Durable. Cependant, nous devons rester vigilants et mobilisés : nous attendons la décision officielle de l'Etat et donc de la Préfecture. Nous sommes conscients de la puissance du lobbying que doivent exercer les sociétés ORICA et SECHE Environnement sur l'ensemble des décisionnaires.

- - - - - - - - -

Manifestation sur le Tour de France à Auberives-sur-Varèze (Isère).

Une bonne cinquantaine de personnes étaient présentes avec force panneaux, banderoles et tenues blanches. Dans une ambiance décontractée, nous avons reçu un excellent accueil de la part de bon nombre d'accompagnants du Tour qui se sont arrêtés à notre niveau et se sont renseignés sur notre action.

Nous remercions toutes les personnes qui se sont déplacées. Nous accordons une mention spéciale aux représentants des médias : Laurence Krouwel et Georges Aubry (Le Réveil, La Tribune, Le Dauphiné Libéré), et la sympathique équipe de FR3 qui nous a accompagné depuis notre départ de Sablons jusqu'à la fin, après le passage des coureurs. Un excellent reportage a été présenté au "19-20" sur FR3.

Pour consulter l'article du Dauphiné Libéré du 19 juillet 2014Cliquez

Pour voir le reportage réalisé le 18 juillet 2014 par l'équipe de FR3 Cliquez

Partager cet article

Publié le mardi 15 juillet 2014 à 19:30:00

A notre connaissance, Robin des Bois serait la seule Association de Défense de l'Environnement qui encourage l'incinération chez Tredi à Salaise-sur-Sanne (Isère) de l'hexachlorobenzène australien.

Nous avons déjà eu affaire à cette Association et à son Président, Monsieur Bonnemains.

Note du Président de Sauvons Notre Futur :

" En 2007, Monsieur Bonnemains s'était invité à notre Assemblée Générale pour soutenir Tredi. Lors des manifestations liées à l'incinération des "déchets d'Abidjan", des journalistes ivoiriens m'avaient interviewé. J'avais été surpris par le ton et la teneur de certaines questions.

J'ai eu l'explication lorsque j'ai eu connaissance d'un communiqué de Robin des Bois repris aussitôt par la presse ivoirienne".

Pour mieux comprendre, consultez le communiqué de Robin des Bois Cliquez

et la réponse faite par Sauvons Notre Futur Cliquez

Les deux affaires ne sont pas comparables : avec les "déchets d'Abidjan", nous avions à faire à des déchets européens, gérés par des sociétés européennes sans scrupules qui se sont débarrassés de produits toxiques dans un pays africain, en contact direct avec la population. Avec des conséquences catastrophiques sur le plan humanitaire.

Maintenant, nous connaissons mieux les activités de Robin des Bois. Si certaines de leurs actions sont louables et parfaitement justifiées pour une Association de défense de l'environnement, ils sont aussi "Conseillers en Environnement" et rétribués à ce titre :

Dans le compte-rendu de leur Assemblée Générale de 2013, les chiffres suivants apparaissent :

2011 : Subvention du Ministère de l'Ecologie : 72 000 €

            Conseils en Environnement :                   73 500 €

2012 : Subvention du  Ministère de l'Ecologie : 67 000 €

            Conseils en Environnement :                    49 500 €

Parmi les entreprises bénéficiant de leurs conseils, nous trouvons, en 2012, cinq sites du groupe Séché Environnement : Triadis Service à Rennes, Triadis Hombourg, Tredi Strasbourg, DRIMM à Montech et Senerval Strasbourg.

Nous ne connaissons pas la teneur et l'efficacité de ces conseils, toujours est-il que Senerval Strasbourg a connu quelques déboires : en 2014, à compter du 21 mars, les employés ont été en grève pendant 82 jours. La presse (Humanité du 27 juin) relate cet événement et écrit : (les grévistes) "ont démontré la facilité avec laquelle un exploitant d'incinérateurs peut violer la réglementation. Le système d'autosurveillance se révèle un écran de fumée et le contrôle environnemental par la DREAL(1) et la CUS(2) s'est avéré défaillant".

L'Association Robin des Bois a été contactée par Orica en 2013.

Nous vous joignons la note d'information de l'Association Cliquez 

Alors ! Robin des Bois : Juge et Partie ?

A vous de juger !

(1) DREAL : Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement
(2) CUS : Communauté Urbaine de Strasbourg

Partager cet article

Publié le jeudi 3 juillet 2014 à 23:09:00

Notre pétition marche très bien. En effet, nous dépassons aujourd'hui les 12 000 signatures.

Forts de ce résultat, nous avons envoyé un courrier à Madame la Ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie. Nous attendons une réponse de sa part.

Pour lire ce courrier Cliquez

Nous pensons exploiter le succès de la pétition en informant rapidement le Ministère de l'Environnement australien : elle exprime l'hostilité de la population envers cette opération.

Vous pouvez continuer à signer : il ne faut pas se laisser entraîner dans un engrenage qui fera de la France une destination privilégiée pour les déchets dangereux que les pays ne veulent pas prendre en charge, et ce en contradiction avec les accords internationaux.

Pour consulter et/ou signer la pétition Cliquez

Merci à tous pour votre mobilisation.

Partager cet article

Presentation

  • : Sauvons Notre Futur
  • Sauvons Notre Futur
  • : Association pour la protection de l'environnement créée à Sablons (Isère) en septembre 2005. Association régie par la loi du 1er juillet 1901. N° 0383002846.
  • Contact

BIENVENUE ET BONNE VISITE ...

Si vous visitez ce blog pour la première fois, nous vous recommandons de cliquer sur "Bienvenue sur notre blog"

Rechercher Sur Ce Blog

VISITEURS DEPUIS LE 25/02/2010

LES CHRONIQUES DU PRESIDENT

Les Articles Par Categories

ADHERER A SAUVONS NOTRE FUTUR

SONDAGES

Pas de sondage en cours.